Odell Beckham Jr. retiré du vol, cause un retard à l’aéroport de Miami après un incident avec l’équipage, selon la police

Quelques jours avant le début officiel de sa tournée d’agence libre en saison, Odell Beckham Jr.. a été mis à la terre, littéralement. Prévu pour voyager de Miami à Los Angeles, le receveur large a été retiré d’un vol d’American Airlines dimanche après un incident avec l’équipage de conduite, selon le département de police de Miami-Dade :

Vers 9 h 30, des agents du département de police de Miami-Dade ont été envoyés en urgence médicale sur un vol d’American Airlines. L’équipage de conduite était inquiet pour un passager (M. Odell Beckham), alors qu’ils tentaient de le réveiller pour attacher sa ceinture de sécurité, il semblait entrer et sortir de conscience, avant leur départ. Craignant que M. Beckham ne soit gravement malade et que son état ne s’aggrave pendant les 5 heures de vol prévues, les préposés ont appelé la police et les pompiers. À l’arrivée des agents, l’équipage de conduite a demandé à plusieurs reprises à M. Beckham de sortir de l’avion, ce qu’il a refusé. L’avion a été débarqué, à ce moment-là, les agents ont demandé à M. Beckham de sortir de l’avion, ce qu’il a fait sans incident. M. Beckham a été escorté jusqu’à la zone non sécurisée du terminal par les agents où il a pris d’autres dispositions.

Les officiers ont d’abord été envoyés à l’aéroport pour une “urgence médicale”, Beckham semblant “entrer et sortir de conscience” alors qu’il était assis dans l’avion avant le décollage prévu. Finalement, l’avion a été débarqué et Beckham a été escorté – et à travers l’aéroport – sans incident.

L’équipage d’American Airlines était “inquiet pour… Beckham alors qu’ils essayaient de le réveiller pour qu’il attache sa ceinture de sécurité”, a indiqué la police. « Craignant que M. Beckham ne soit gravement malade et que son état ne s’aggrave pendant le vol prévu de cinq heures, les préposés ont appelé la police et les pompiers. À leur arrivée, les officiers auraient demandé à plusieurs reprises à Beckham de sortir de l’avion, et le récepteur large a refusé. Après que tous les autres passagers aient été débarqués, cependant, Beckham a accepté de sortir et a été vu marcher avec une escorte policière hors de la zone d’embarquement et dans le terminal, “où il a pris d’autres dispositions”.

Beckham n’a pas été officiellement cité ou détenu dans le cadre de l’incident. Plusieurs personnes prétendant être sur son vol se sont toutefois plaintes sur les réseaux sociaux de son comportement provoquant un retard. Compagnies aériennes américaines a publié la déclaration suivante: “Le vol 1228, avec un service de Miami à Los Angeles, est retourné à la porte avant le décollage car un client n’a pas suivi les instructions des membres d’équipage et a refusé d’attacher sa ceinture de sécurité. Le client a été retiré et le vol est reparti à 10h54 am heure locale », environ une heure et demie après son décollage prévu.

Beckham n’a abordé les événements qu’indirectement via Twitter, tweeter le dimanche: “Jamais de ma vie je n’ai vécu ce qui vient de m’arriver… J’ai tout vu.” Son avocat, Daniel Davillier, a depuis minimisé le rôle de Beckham dans l’incident :

Plus tôt dans la journée, Odell Beckham Jr. a pris un vol matinal à Miami sans aucun problème. Le vol a été retardé après l’embarquement et avant le décollage. M. Beckham s’est endormi avec sa couverture sur la tête, ce qui est sa pratique normale pour les longs vols. Il était réveillé [sic] et a dit que l’avion était de retour à la porte et qu’il devait descendre de l’avion parce qu’il n’avait pas mis sa ceinture de sécurité lorsqu’on lui a demandé. Il a répondu qu’il dormait et qu’il mettrait sa ceinture de sécurité à ce moment-là. Il a été informé qu’il était trop tard et que soit il devait descendre de l’avion, soit tout le monde devait débarquer.

L’agent de bord trop zélé a insisté pour faire sortir tout le monde de l’avion au lieu de simplement permettre à M. Beckham d’attacher sa ceinture de sécurité et de poursuivre le vol. À aucun moment, M. Beckham n’a été perturbateur ou combatif. Il était prêt à se conformer à l’exigence de ceinture de sécurité, mais l’agent de bord voulait prouver qu’il avait le pouvoir de faire retirer M. Beckham du vol. La compagnie aérienne a ensuite envoyé les bagages de M. Beckham à Los Angeles sans lui.

Cet incident était inutile. Dormir dans un avion ne devrait pas être une cause d’expulsion d’un vol.

La controverse hors terrain survient quelques jours avant sa visite prévue avec le Cowboysqui courtisent publiquement ses services alors qu’il prévoit un retour sur le terrain. L’ancien Béliers hors concours, qui n’a pas encore joué en 2022 en raison d’une déchirure du LCA subie en février, devrait également visiter le géants et Factures dans le futur proche.

Leave a Comment