Elon Musk sur l’interdiction de Twitter de Donald Trump

L’interdiction par Twitter du président Donald Trump après l’attaque du 6 janvier 2021 contre le Capitole américain par ses partisans était une “grave erreur” qui devait être corrigée, a déclaré vendredi le directeur général Elon Musk, bien qu’il ait également déclaré que l’incitation à la violence continuerait d’être interdite sur Twitter.

“Je suis d’accord avec le fait que Trump ne tweete pas. L’important est que Twitter corrige une grave erreur en interdisant son compte, malgré l’absence de violation de la loi ou des conditions d’utilisation”, a déclaré Musk dans un tweet.

“Déplateformer un président en exercice a sapé la confiance du public dans Twitter pour la moitié de l’Amérique.”

La semaine dernière, Musk a annoncé la réactivation du compte de Trump après qu’une faible majorité ait voté dans un sondage Twitter en faveur de la réintégration de Trump, qui a toutefois déclaré qu’il n’avait aucun intérêt à revenir sur Twitter. Il a ajouté qu’il s’en tiendrait à son propre site de médias sociaux Truth Social, l’application développée par Trump Media & Technology Group.

Le républicain Trump, qui a annoncé il y a 10 jours qu’il se présentait à nouveau aux élections en 2024, a été banni le 8 janvier 2021 de Twitter sous ses anciens propriétaires.

À l’époque, Twitter avait déclaré l’avoir suspendu définitivement en raison du risque de nouvelles incitations à la violence suite à la prise du Capitole. Les résultats de l’élection présidentielle de novembre 2020 remportée par le démocrate Joe Biden étaient en cours de certification par les législateurs lorsque le Capitole a été attaqué après des semaines de fausses déclarations de Trump selon lesquelles il avait gagné.

Trump a utilisé à plusieurs reprises Twitter et d’autres sites pour affirmer à tort qu’il y avait eu une fraude électorale généralisée et avait exhorté ses partisans à marcher sur le Capitole à Washington pour protester.

L’attaque fait l’objet d’une enquête par les procureurs américains et un comité du Congrès.

Twitter n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire vendredi sur la déclaration de Musk selon laquelle Trump n’a violé aucune des conditions d’utilisation de Twitter lorsque son compte a été suspendu.

Plus tôt vendredi, Musk a tweeté que l’appel à la violence ou l’incitation à la violence sur Twitter entraînerait une suspension, après avoir déclaré jeudi que Twitter accorderait une “amnistie générale” aux comptes suspendus qui n’avaient pas enfreint la loi ou se sont livrés au spam.

En réponse à un tweet, Musk a déclaré qu’il était “très préoccupant” que Twitter n’ait pris aucune mesure plus tôt pour supprimer certains comptes liés au mouvement d’extrême gauche Antifa. En réponse à un autre tweet demandant si Musk considérait la déclaration “les personnes trans méritent de mourir” comme digne d’être suspendue de la plateforme, le milliardaire a répondu : “Absolument”.

Le changement et le chaos ont marqué les premières semaines de Musk en tant que propriétaire de Twitter. Il a licencié des cadres supérieurs et il a été annoncé que les hauts fonctionnaires chargés de la sécurité et de la confidentialité avaient démissionné.

(Cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de NDTV et est générée automatiquement à partir d’un flux syndiqué.)

Vidéo du jour en vedette

Ashok Gehlot-Sachin Pilot Feud étant désamorcé: Abhishek Singhvi du Congrès

Leave a Comment