Un incendie déchire un immeuble résidentiel de Gaza, tuant 21 personnes | Nouvelles de Gaza

Un incendie s’est déclaré lors de célébrations d’anniversaire dans un appartement à Jabalia, se propageant rapidement dans un immeuble de quatre étages.

Au moins 21 personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées après qu’un incendie a ravagé un immeuble résidentiel dans le camp de réfugiés densément peuplé de Jabalia, dans le nord de la bande de Gaza, selon des sources locales.

Des ambulances ont transporté plusieurs blessés vers des hôpitaux locaux, et Israël, qui, avec l’Égypte, maintient un blocus sur Gaza, a déclaré jeudi qu’il autoriserait l’entrée de ceux qui ont besoin de soins médicaux.

L’agence de presse palestinienne WAFA a rapporté que plusieurs enfants figuraient parmi les morts.

Le ministère de l’Intérieur de Gaza a déclaré qu’une première enquête avait révélé que de grandes quantités d’essence avaient été stockées sur le site, alimentant l’incendie qui a rapidement englouti le bâtiment.

Il a fallu plus d’une heure aux pompiers pour maîtriser les flammes massives qui ont éclaté au dernier étage d’un immeuble résidentiel de quatre étages. Des témoins ont déclaré avoir entendu des cris mais n’ont pas pu aider ceux qui étaient coincés à l’intérieur en raison de l’intensité de l’incendie.

Le Hamas, qui gouverne Gaza, a déclaré qu’une enquête était en cours pour déterminer la cause de l’incendie. [Mahmud Hams/AFP]

Le Hamas, qui gouverne Gaza, a déclaré qu’une enquête était en cours pour déterminer la cause de l’incendie.

« C’est un incident tragique. De nombreuses victimes n’ont pas encore été identifiées car elles ont été grièvement brûlées », a déclaré la correspondante d’Al Jazeera, Youmna ElSayed, en reportage depuis Gaza.

Elle a dit que des bougies allumées lors d’une fête d’anniversaire avaient causé l’incendie. “Lorsque des bougies ont été allumées, un incendie s’est rapidement déclaré et une explosion s’est produite”, a-t-elle déclaré.

Les services de défense civile de la ville ne sont pas suffisamment équipés pour faire face efficacement à de telles urgences, a déclaré ElSayed d’Al Jazeera.

Le président palestinien Mahmoud Abbas l’a qualifié de tragédie nationale et a déclaré qu’il y aurait une journée de deuil.

Hussein al-Sheikh, secrétaire général du comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), a déclaré dans un communiqué que l’Autorité palestinienne a exhorté Israël à ouvrir le point de passage d’Erez avec Gaza pour transporter les cas graves afin de les traiter en dehors de la zone assiégée. enclave si nécessaire.

Jabalia est l’un des huit camps de réfugiés de Gaza, qui abrite 2,3 millions de personnes et l’une des zones les plus densément peuplées du monde. L’enclave est soumise à un blocus aérien, maritime et terrestre imposé par Israël depuis 2007.

“Le président a donné des instructions pour fournir d’urgence toutes les formes d’assistance médicale et autre”, a déclaré al-Sheikh sur Twitter.

Un porte-parole du COGAT, l’unité du ministère israélien de la Défense qui gère le point de passage d’Erez, a déclaré à l’AFP qu’Israël “apportera de l’aide… selon les besoins” via le point de transit.

L’UNRWA, l’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens, a tweeté qu’elle était “profondément attristée par la mort tragique de 21 personnes” dans l’incendie et a exprimé ses “sincères condoléances aux familles et à la communauté”.

Tor Wennesland, l’envoyé de l’ONU pour la paix au Moyen-Orient, a également exprimé ses “sincères condoléances” aux familles de ceux qui sont morts dans l’incident, dans un message sur Twitter.

Des pompiers palestiniens éteignent un incendie à Gaza.
Pompiers palestiniens devant le bâtiment du camp de réfugiés de Jabalia [Mahmud Hams/AFP]

Leave a Comment