Quelle est la prochaine étape pour le vaisseau spatial Orion alors qu’il se dirige vers la Lune

Représentation d'artiste d'Orion passant devant la Lune, avec un lever de Terre en arrière-plan.

Représentation d’artiste d’Orion passant devant la Lune, avec un lever de Terre en arrière-plan.
Illustration: Nasa

de la NASA Le système de lancement spatial a décollé mercredienvoyer le vaisseau spatial Orion sans équipage dans un voyage de 25 jours vers la Lune et retour. Orion devrait atteindre sa destination au début de la semaine prochaine, date à laquelle il effectuera des acrobaties orbitales complexes et établira un certain nombre de records spatiaux dans le processus.

Nous sommes au deuxième jour d’Artemis 1, et le la mission semble bien se dérouler. SLS a illuminé le ciel de Floride tôt mercredi matin, utilisant ses 8,8 millions de livres de poussée pour propulser la capsule Orion de 20 milliards de dollars dans l’espace. Après une injection trans-lunaire réussie, Orion s’est séparé de l’étage de propulsion cryogénique provisoire de la fusée environ deux heures après le début de la mission. La capsule, avec son fidèle compagnon, le Module de service européen (ESM), sont maintenant en croisière vers la Lune.

Le lancement à lui seul était spectaculaire, mais plusieurs jalons intéressants nous attendaient. Orion est propulsé par l’ESM qui, en plus de fournir de l’énergie et de réguler la température, est chargé d’apporter des corrections de cap en cours de route. Le voyage dan la lune devrait durer environ cinq jours, pendant lesquels les contrôleurs de mission surveilleront de près les systèmes de la capsule.

Profil de la mission Artémis 1.

Profil de la mission Artémis 1.
Graphique: Nasa

Le lundi 21 novembre, Orion sera commencer le processus d’entrée dans une orbite rétrograde lointaine (DRO) autour de la Lune, dans lequel le vaisseau spatial orbitera dans la direction opposée à la rotation de la Lune. Pour y arriver, l’ESM devra effectuer un survol motorisé sortant à 7 h 44 (toutes les heures de l’Est), heure à laquelle le vaisseau spatial arrivera à moins de 97 km de la Lune. Ce sera l’approche la plus proche d’Orion de la surface lunaire.

The Moon’s gravity will then propel Orion into DRO, sending it 40,000 miles (64,000 km) beyond the Moon before it turns back. The DRO insertion burn is scheduled for November 25 at 4:52 p.m., the 10th day of the Artemis 1 mission.

This distance is 30,000 miles (48,000 km) farther than the previous orbital distance record, set in 1970 during Apollo 13. It’ll also be the farthest distance that a crew-rated spacecraft (i.e., a spacecraft designed to handle human passengers) has flown from Earth. As it stands, the Apollo 13 crew traveled the farthest from Earth of any humans, which is some serious bragging rights. Orion won’t break this record during Artemis 1, as there’s no one on board, but the crew of Artemis 2, currently scheduled to launch in late 2024, is poised to smash this record.

Orion is set to break the Apollo 13 record at 8:42 a.m. on Saturday, November 26 (day 11), and reach its maximum distance from Earth at 4:05 p.m. on Monday, November 28 (day 13), at which point the spacecraft will be 298,565 miles (480,494 km) from home.

Speaking to reporters during a pre-launch briefing on August 5, Rick LaBrode, lead Artemis 1 flight director, said Orion will attempt to capture an Image du lever de terre similaires à celles prises lors d’Apollo. La capsule prendra également des photos lorsqu’elle atteindra sa distance maximale de la Terre, a ajouté LaBrode.

Orion commencera son départ de DRO le 1er décembre (jour 16), effectuant une manœuvre de trajectoire à 16 h 53. Le vaisseau spatial devrait arriver à la maison le 11 décembre, date à laquelle il devra survivre à la rentrée atmosphérique et à une éclaboussure dans l’océan Pacifique. .

En fin de compte, Orion aura parcouru 1,3 million de miles (2,1 millions de kilomètres), dans ce qui sera encore un autre record – la plus longue distance jamais parcourue par une capsule avec équipage. Mais ce n’est pas tout, car Orion établira des records pour rester dans l’espace plus longtemps que tout autre vaisseau spatial avec équipage sans s’amarrer à une station spatiale et pour être la capsule la plus chaude et la plus rapide avec équipage pour frapper l’atmosphère terrestre.

Artemis 1 est ambitieux, sans aucun doute, mais il doit l’être. La Le programme Artemis dans son ensemble sert de tremplin pour amener les humains sur Marset ce que nous apprenons maintenant informera ces futures missions sur la planète rouge. À titre d’exemple, Orion reviendra de la Lune à Mach 32, mais la capsule, à son retour de la planète rouge, se déplacera à Mach 36, a déclaré l’administrateur de la NASA Bill Nelson aux journalistes le 3 août. Un objectif clé d’Artemis 1 est pour évaluer la capacité d’Orion à rentrer dans l’atmosphère terrestre à grande vitesse, dans ce qui sera un test clé de son bouclier thermique.

“Nous avons beaucoup de tests à faire”, a déclaré Nelson. Il a tout à fait raison, d’où l’importance d’Artemis 1. La mission est bien lancée. Espérons que cela reste ainsi.

Suite: Photos palpitantes du lancement de la mégaroquette SLS de la NASA sur la Lune

Leave a Comment