Les guerriers chutent à 6-9 malgré 50 de Curry, Kerr dit “j’ai échoué”

La seule chose qui va bien pour le Guerriers de l’État d’or n’était pas suffisant pour les soulever au-dessus du Soleils de Phénix le mercredi soir.

Steph Curry inscrit 50 points pour la 11e fois de sa carrière mais les Warriors ont encore perdu, 130-119. C’est la plus grosse défaite de l’équipe depuis une défaite de 14 points au Pistons de Détroit le 30 octobre et a laissé tomber Golden State à 6-9 sur l’année.

En dehors de Curry, les Warriors ont été inefficaces en attaque et en défense. Les joueurs non-Curry n’ont réussi que 24 tirs sur 63, dont seulement 10 sur 33 à 3 points. Et défensivement, les Warriors ont permis aux Suns de frapper 44 tirs sur 86 et 21 tirs sur 40 à 3 points.

Ce fut une performance globale catastrophique, et l’entraîneur-chef Steve Kerr l’a pris comme un affront à la chimie de leur équipe et à sa capacité de leader.

“Nous devons embarquer tout le monde, sur la même longueur d’onde en termes de souci de gagner”, Kerr a dit apres le jeu. “En ce moment, nous sommes juste dispersés. C’est un jeu de ramassage là-bas. Il n’y a pas d’exécution à chaque extrémité. Il n’y a aucun engagement envers le groupe à obtenir trois arrêts de suite, à exécuter en attaque.

“Et cela commence évidemment par moi.” il ajouta. “Je suis l’entraîneur de l’équipe. Donc, je dois trouver un moyen d’obtenir cette production, ce genre d’engagement envers l’équipe et les uns envers les autres et pour gagner que cela va nécessiter.”

Les Warriors viennent de remporter leur quatrième titre depuis 2014 mais sont entrés cette saison avec beaucoup de soucis hors du terrain. À savoir, les contrats imminents de Vert Draymond, Jordan Poole, André Wiggins et Klay Thompson. Green aurait voulu un contrat maximum plus tôt que tard, mais les Warriors payé le jeune Poole et Wiggins d’abord. Tout s’est passé après Green a frappé Poole lors d’une bagarre d’entraînement.

Que ce drame ait ou non quelque chose à voir avec les malheurs du début de saison des Warriors n’a pas d’importance car les Warriors sont toujours en difficulté. Bien que l’équipe se classe très bien en points par match et en pourcentage de buts sur le terrain, les Warriors se classent également cinquième pour les revirements, premiers pour les fautes personnelles et accordent le quatrième plus grand nombre de points par match en défense.

Rien de tout cela n’est assez bon pour défendre un titre, et Kerr a reconnu avoir fait un assez bon travail pour rassembler l’équipe.

“C’est ça être l’entraîneur”, a déclaré Kerr. “Il ne s’agit pas seulement d’élaborer un jeu. Il s’agit de vraiment apprendre à connaître vos joueurs, d’établir des relations avec eux, d’essayer de leur construire une vision qu’ils peuvent viser collectivement. Et clairement, j’ai échoué à ce stade cette année. Et donc je dois faire un meilleur travail et je dois atteindre ces gars et nous devons les rassembler et c’est ce que nous allons faire.”

Il reste encore beaucoup de temps dans la saison, cependant, et les Warriors restent l’une des équipes les plus meurtrières sur papier. Mais Curry, dont la performance de 50 points marquait déjà la 10e fois cette saison où il en a marqué au moins 30, sait que Golden State pourrait être proche d’une pente glissante s’ils continuent d’accumuler des pertes.

“Perdre devient une habitude si vous ne réparez pas”, Curry a dit. “Nous avons évité cela pendant très longtemps, en termes de se glisser dans les vestiaires et de perdre la mentalité. Je pense que nous sommes très conscients de qui nous sommes et de notre potentiel, du fait que nous ne pouvons pas rester dans cette ambiance et ce mode depuis trop longtemps et ne prouve pas vraiment que nous pouvons être ce type d’équipe.

“Nous ne paniquons pas en termes de 6-9 ou quoi que nous soyons. … Mais la défaite se fait très vite.”

Steve Kerr et les Warriors ont connu des difficultés cette année. (Mark J. Rebilas-USA TODAY Sports)

Leave a Comment