Classement de puissance NFL de la semaine 11 2022 de PFT

Getty Images

1. Vikings (8-1; la semaine dernière n ° 2): Team of Destiny, même si le destin signifie trouver encore une autre façon spectaculaire de perdre en séries éliminatoires.

2. Chiefs (7-2; No. 3): La route vers l’Arizona peut finir par passer par Arrowhead, après tout.

3. Eagles (8-1; n ° 1): Les ’72 Dolphins peuvent célébrer correctement le 50e anniversaire de leur exploit.

4. Géants (7-2; n ° 6): tranquillement, régulièrement, méthodiquement, ils continuent de rouler.

5. Dauphins (7-3 ; n° 9) : L’attaque devient de plus en plus imparable. La question est de savoir s’il voyagera en janvier. Peut-être que ce ne sera pas nécessaire.

6. Corbeaux (6-3 ; n°7) : Loin des yeux pendant une semaine, mais à peine loin de l’esprit lors de l’identification des meilleures équipes de la conférence.

7. Cowboys (6-3; n ° 4): Avec de nombreux autres matchs comme dimanche, le bavardage de Sean Payton refait surface.

8. Jets (6-3; No. 10): Oui, ils sont assez bons pour monter d’un cran ou deux même lorsqu’ils sont sur un bye.

9. Bills (6-3; n ° 5): Souffler une avance de 17 points en seconde période à domicile n’est pas ce que font les favoris prohibitifs du Super Bowl.

10. 49ers (5-4; No. 11): Les grandes équipes trouvent un moyen de gagner lorsqu’elles ne jouent pas bien.

11. Seahawks (6-4; n ° 8): Ils ont obtenu les Bucs au pire moment possible, au pire endroit possible.

12. Patriots (5-4; n ° 12): Ils peuvent toujours être un facteur majeur dans le champ des séries éliminatoires de l’AFC, s’ils y arrivent.

13. Titans (6-3; n ° 14): Une visite d’une semaine à Green Bay sera un assez bon test décisif pour savoir s’ils sont un vrai concurrent.

14. Buccaneers (5-5 ; n°16) : Dorian Gray devient Benjamin Button.

15. Bengals (5-4; n ° 15): C’est le moment de commencer à bouger.

16. Commandants (5-5 ; n° 18) : Carson Wentz une fois perdu son emploi en raison de la façon dont il a joué à Philadelphie. Il le perd maintenant en fonction de la façon dont son remplaçant a joué là-bas.

17. Chargers (5-4; n ° 13): Les séries éliminatoires sont loin d’être certaines pour une équipe qui sait certainement comment se saboter.

18. Packers (4-6; n ° 22): Les jeunes receveurs se mettent enfin à l’aise. Cela serait arrivé plus tôt si leur quart-arrière de 50 millions de dollars ne les avait pas ignorés pendant l’intersaison.

19. Falcons (4-6; n ° 17): Aucune équipe n’a besoin d’être capable de faire courir le ballon plus que les Falcons.

20. Cardinaux (4-6 ; n° 23) : les cardinaux ont leur propre version de Géno Smith sur la liste. Et les fans commencent à comprendre.

21. Browns (3-6 ; n°19) : Dix-neuf jours avant Deshaun.

22. Colts (4-5-1 ; n°32) : ça peut continuer ? Oui, s’ils affrontent les Raiders chaque semaine.

23. Béliers (3-6 ; n° 20) : Aaron Rodgers et Tom Brady on leur a demandé s’ils regrettaient de ne pas avoir pris leur retraite. Il est probablement temps que quelqu’un demande Aaron Donald cette même question.

24. Lions (3-6 ; n° 27) : Ils en font assez pour éviter un autre changement de régime.

25. Bears (3-7 ; n°21) : C’est dommage d’avoir Champs de JustinL’éclat de va gaspillé si souvent.

26. Panthères (3-7 ; n°28) : Boulanger Mayfield obtient une autre chance de montrer s’il peut être titulaire à plein temps.

27. Steelers (3-6; No. 29): Avec deux matchs encore à jouer contre les Ravens, ils ne sont pas encore terminés.

28. Broncos (3-6; n ° 25): Nathaniel Hackett continue de ne se rendre aucun service.

29. Saints (3-7 ; n° 24) : pourquoi n’est-ce pas Colline Taysom le quarterback partant ?

30. Jaguars (3-7 ; n°26) : « Ils ont beaucoup de potentiel » est la devise de cette équipe depuis des années.

31. Texans (1-7-1; n ° 31): Ils sont sans doute la meilleure équipe 1-7-1 de l’histoire de la ligue.

32. Raiders (2-7 ; n° 30) : “Rome ne s’est pas construite en un jour.” Il ne s’est pas complètement effondré en un jour non plus.

Leave a Comment