Comment Microsoft a finalement fait atterrir des hélicoptères et des planeurs pour Flight Simulator

Aujourd’hui est un grand jour pour Simulateur de vol Microsoft fans, alors que les hélicoptères et les planeurs prennent enfin leur envol dans l’édition du 40e anniversaire du jeu. Bien que ces deux nouvelles façons de voler soient des ajouts très demandés, il a fallu une attention extraordinaire aux détails et à l’artisanat du studio français Asobo pour faire des hélicoptères et des planeurs une réalité dans Simulateur de vol Microsoft.

“Nous n’avons pas fait tout cela par nous-mêmes”, a déclaré le responsable de Microsoft. Simulateur de vol Jorg Neumann me le dit dans une interview. “Cette édition du 40e anniversaire est vraiment un effort conjoint entre Asobo et 10 autres équipes créatives qui se sont réunies pour en faire le cadeau parfait pour les fans de simulation de vol du monde entier.”

Les joueurs obtiennent gratuitement l’Airbus A310 aujourd’hui, ainsi que deux nouveaux hélicoptères, deux planeurs, sept avions historiques célèbres, des aéroports classiques et plus de 20 missions classiques des versions précédentes de Simulateur de vol.

a:hover]:text-black [&>a]:shadow-underline-gray-63 [&>a:hover]:shadow-underline-black text-gray-63″>Image : Microsoft

Les hélicoptères, en particulier, étaient difficiles à ajouter à Simulateur de vol Microsoft. Alors que le jeu a été développé avec des avions à l’esprit, il y avait toujours un désir d’en ajouter plus. “Il n’y a jamais vraiment eu de très bonne simulation d’hélicoptère”, déclare Neumann. “Les fabricants nous le disent aussi.”

Et il y a une bonne raison à cela : c’est difficile. La physique des hélicoptères est bien plus complexe que celle des avions à hélices ou des énormes avions de ligne comme l’Airbus A310. Les hélicoptères sont une bête totalement différente. Asobo a passé beaucoup de temps à examiner méticuleusement l’aérodynamique des hélicoptères et à les reproduire dans Simulateur de vol Microsoft.

La façon dont le flux d’air fonctionne sur un hélicoptère est en grande partie du haut vers le bas. “Il vient des rotors et pousse vers le bas sur l’hélicoptère, nous avons donc dû augmenter beaucoup plus la résolution des turbulences spécifiques autour de l’hélicoptère réel.”

Des choses comme l’ascenseur de translation ont été perfectionnées dans le jeu pour permettre aux hélicoptères de passer de manière réaliste d’un état stationnaire à un vol vers l’avant. Cela semble simple, mais cela implique de coder exactement comment les systèmes de rotor réagissent aux turbulences et aux tourbillons créés par le vol stationnaire.

La Simulateur de vol Microsoft L’équipe a travaillé en étroite collaboration avec des fabricants d’hélicoptères comme Guimbal, également basé en France. “Nous avons eu un accès complet à l’équipe de fabrication, à leurs données de vol, et nous avons parlé à leurs pilotes d’essai”, explique Neumann. “Cela fait une énorme différence lorsque vous essayez de faire quelque chose de précis.”

L'un des 14 héliports de Microsoft Flight Simulator.

a:hover]:text-black [&>a]:shadow-underline-gray-63 [&>a:hover]:shadow-underline-black text-gray-63″>Image : Microsoft

Même la dissymétrie de portance est couverte dans le jeu, qui dans l’aérodynamique des giravions, est la quantité inégale de portance sur les côtés opposés d’un disque de rotor. “Dans notre cas, cela signifie que vous devez faire quelque chose comme le battement, qui est essentiellement une charnière où les pales du moteur s’accrochent et les charnières montent et descendent”, explique Neumann. « Ces choses montent et descendent, se plient et s’inclinent. Tout cela a dû être entièrement réécrit. Cela n’a jamais vraiment existé auparavant dans une simulation de vol comme celle-ci.

“Aucun d’entre nous n’avait jamais piloté un hélicoptère auparavant, mais nous devions le faire”, admet Neumann. Le résultat de l’équipe d’Asobo prenant des leçons de vol d’hélicoptère et des voyages de deux heures chez les fabricants se traduit par ce que Neumann décrit comme une représentation «extraordinairement précise» des hélicoptères dans Simulateur de vol Microsoft. Vous pourrez choisir entre un Bell 407 ou un Guimbal Cabri G2, mais les développeurs tiers seront impatients d’en ajouter beaucoup plus.

Mais le travail de Microsoft et Asobo ne s’arrête pas là. Bien qu’il existe de nombreux héliports célèbres disponibles dans le jeu – comme l’atterrissage à côté des pyramides en Égypte ou la statue du Christ Rédempteur à Rio de Janeiro – il y a un désir de les cartographier tous, pas seulement les 14 disponibles au lancement aujourd’hui.

“Il s’avère qu’il n’y a pas de base de données mondiale des héliports”, déclare Neumann. L’industrie aéronautique au sens large a des codes pour les aéroports, et ils sont tous bien documentés, mais des héliports peuvent être trouvés dans les postes de police, les hôpitaux, les yachts privés et les plates-formes pétrolières. Asobo crée donc sa propre base de données. “Nous sommes actuellement en train de construire cela, à partir de zéro, pour la première fois”, révèle Neumann.

Le coupe-volets roulants LS8 planeur.

a:hover]:text-black [&>a]:shadow-underline-gray-63 [&>a:hover]:shadow-underline-black text-gray-63″>Image : Microsoft

Les planeurs sont le deuxième nouveau type d’avion disponible dans la mise à jour du 40e anniversaire. Tout comme les hélicoptères, il y a la quantité habituelle d’attention portée aux détails pour les rendre aussi réalistes que possible. L’environnement thermique est essentiel pour les planeurs, en particulier lorsqu’il n’y a pas de moteur, votre énergie s’épuise toujours et vous devez analyser le vent autour de vous et surfer sur les cisailles de vent. Alors que la lumière peut frapper les forêts ou l’eau et sembler différente lorsque vous volez dans un avion, l’impact thermique du Soleil a un rôle plus important pour les planeurs.

“Maintenant, nous connaissons la quantité d’humidité dans le sol en fonction de la dernière fois où il a plu, puis nous connaissons l’angle avec lequel le soleil envoie des rayons au sol, ce qui crée le pourcentage de dérive ascendante”, explique Neumann. “Cela crée dynamiquement les thermiques.”

Vous pouvez même piloter un Wright Flyer.

a:hover]:text-black [&>a]:shadow-underline-gray-63 [&>a:hover]:shadow-underline-black text-gray-63″>Image : Microsoft

Le véritable test pour les fans de planeur sera de survoler les Andes en Patagonie, où vous pourrez découvrir la météo en temps réel qui Simulateur de vol Microsoft répliques. Si vous parvenez à revenir à un aéroport, c’est comme si vous atterrissiez dans un avion. Mais si ce n’est pas le cas, vous devrez réinitialiser et un avion remorqueur alimenté par l’IA vous préparera à nouveau au décollage.

Asobo a même trouvé environ 3 000 clubs de planeurs à travers le monde et leur a écrit à tous pour savoir quel type d’avion ils ont, les types d’équipement de treuil et comment ils utilisent les avions remorqueurs. Cela devrait rendre les planeurs plus précis dans le jeu et également améliorer les 15 aéroports de planeurs disponibles aujourd’hui. “Nous avons engagé la somme totale des clubs de planeurs dans le monde”, déclare Neumann. “En tant que groupe, ils ne communiquent pas vraiment ensemble, et je pense que nous déclenchons un peu cela.”

L'Airbus A310 a été recréé dans Microsoft Flight Simulator.

a:hover]:text-black [&>a]:shadow-underline-gray-63 [&>a:hover]:shadow-underline-black text-gray-63″>Image : Microsoft

À l’avenir, il est prévu de vous permettre de remorquer le planeur d’un ami dans le mode multijoueur du jeu et peut-être même de copiloter des hélicoptères ensemble un jour. Les développeurs ont également attendu la sortie de cette mise à jour du 40e anniversaire pour pouvoir jeter un œil au kit de développement logiciel et apporter plus de planeurs et d’hélicoptères tiers au jeu.

“Si je regarde les 12 avions, 10 d’entre eux n’ont pas été fabriqués par Asobo”, déclare Neumann. “Tout ce que nous avons vraiment besoin de faire, c’est d’amener la plate-forme à un niveau de sophistication supérieur, et ensuite ils peuvent devenir fous.”

Vous devrez peut-être lire le manuel pour piloter l'Airbus A310.

a:hover]:text-black [&>a]:shadow-underline-gray-63 [&>a:hover]:shadow-underline-black text-gray-63″>Image : Microsoft

Pour l’instant, l’espoir est que les mijoteurs hardcore et les joueurs occasionnels de Simulateur de vol Microsoft apprécierez les ajouts d’hélicoptères, de planeurs et d’un Airbus A310 qui a un manuel de pilote avec des milliers de pages. Il y a toujours un risque que ces nouveaux avions simulés ne soient pas aussi précis ou aussi bienvenus que des avions plus réguliers, et c’est quelque chose qu’Asobo a expérimenté plus tôt cette année.

La gratuité Pistolet supérieur mettre à jour a permis aux joueurs d’apprendre les décollages sans restriction, les manœuvres à grande vitesse et les cascades à basse altitude que l’on trouve dans le Top Gun : Maverick film. « L’expérience franc-tireur était la suivante : les gens profiteront-ils d’un vol de trois minutes ? Ce qui est intéressant à ce sujet, c’est que tout le monde l’a fait », explique Neumann. “Nous étions presque sûrs que les joueurs l’aimeraient, mais les mijoteurs de base l’aimaient, et c’était cool.”

Comme tout le reste dans Simulateur de vol Microsoftl’attention portée aux détails dans Top Gun : Maverick l’expansion a été impressionnante, et les nouveaux hélicoptères et planeurs lancés aujourd’hui ont certainement nécessité beaucoup de travail. “En tant qu’IP, nous nous efforçons d’être aussi authentiques que possible”, déclare Neumann. “Je pense que nous y sommes arrivés.”

Leave a Comment